Leaders transformationnels : ce qu’ils ont et que les autres n’ont pas…

Leaders

Seulement 13% des leaders se disent outillés pour piloter un projet de transformation1. Quel est le secret de cet ADN, ce bagage génétique qu’ils ont le privilège de porter en eux? Dans ce deuxième et dernier article sur ce sujet, nous aborderons deux autres talents qui les distinguent : la capacité de mobiliser l’intelligence collective autour du changement et celle de transformer une organisation dans l’action.

Comme mentionné dans l’article précédent, s’il  n’est pas possible de dresser un  portrait-robot du « parfait leader transformationnel », il existe néanmoins des zones de performance où ils se rejoignent.

Le premier de ces attributs était la capacité d’insuffler une direction claire et audacieuse à leur organisation. Analysons maintenant les deux autres…

Mobiliser l’intelligence collective autour du changement

Le deuxième de ces attributs est sa capacité de mobilier dans la durée, et ce, du partage de sa vision jusqu’à son implantation dans un contexte de responsabilisation de tous.

Le leader transformationnel mobilise ses troupes en orchestrant et en valorisant toutes les contributions individuelles et collectives nécessaires à la transformation. De cette manière, il inscrit l’action dans la pérennité.

Le leader transformationnel les responsabilise en déléguant et en donnant du pouvoir aux autres afin qu’ils aient toute la latitude requise pour être des générateurs de changement, des innovateurs. Une responsabilisation qu’il sait orienter sur la vision partagée.

Le leader transformationnel capitalise sur la diversité en mettant les forces et les talents individuels au service de l’enrichissement collectif, ce qui favorise l’émergence d’idées nouvelles et de solutions plus robustes.

On pourrait croire que cette capacité de mobilisation se retrouve chez la majorité des dirigeants. Or, le leader transformationnel se distingue nettement par sa compréhension des interactions entre les personnes, les zones de résistances et les zones de potentiel. Ce talent d’architecte sociallui permet de concrétiser son projet de changement en mettant ses troupes en action.

Dans ce court extrait vidéo, Stéphanie Trudeau, Vice-présidente Principale, Réglementation, clients et communautés d’Énergir, fait l’éloge de la responsabilisation des troupes dans les différentes phases d’un projet de transformation, et ce, même si c’est parfois plus long et plus complexe.

Transformer l’organisation dans l’action

Le troisième attribut que nous remarquons chez le leader transformationnel est sa capacité à mettre en œuvre le changement dans une dynamique de renouvellement continu des pratiques, des modes de fonctionnement et des moyens. Ce talent lui permet de tirer tous les bénéfices liés à la remise en cause du statu quo, à l’intégration des nouveaux apprentissages organisationnels et à l’innovation qui en découle.

Le leader transformationnel focalise l’effort sur la transformation tout en gérant les priorités. Sans fragiliser les opérations courantes, qui imposent toujours certaines contraintes, il maintient l’énergie du groupe autour de la vision partagée et l’importance de la concrétiser.

Le leader transformationnel fait évoluer la culture de l’organisation vers une attitude collective et durable de changement continu, ce qui favorise l’émergence d’idées nouvelles.

Le leader transformationnel décide avec audace en agissant avec proactivité, en saisissant les opportunités et en se réinventant lui-même de façon continue.

Charles Décarie, Chef de l’exploitation de Triotech, nous parle ici de l’importance pour le leader transformationnel d’être à la fois la bougie d’allumage et le catalyseur qui permet à l’organisation de se mettre en mouvement.

Des leaders altruistes

S’il n’y a pas de portrait-robot du parfait leader transformationnel, nos rencontres avec des leaders confirmés nous ont permis d’identifier trois de ses attributs. C’est une personne qui sait :

  • insuffler une direction claire et audacieuse,
  • mobiliser l’intelligence collective autour du changement,
  • transformer une organisation dans l’action. Vision, mobilisation et action sont donc les trois mots-clés.

Heureusement pour nos entreprises et nos organisations, pour leur efficacité comme pour leur compétitivité devant la mondialisation des marchés, nous avons la conviction que le leader transformationnel est « une espèce en voie d’apparition », qu’ils sont de plus en plus nombreux.

Le fait qu’ils aient accepté de partager avec nous leur vision et leur expérience est assurément une autre de leurs particularités : ils appartiennent à cette génération de leaders qui réinventent la société tout entière et non seulement l’organisation à laquelle ils appartiennent.

Ici encore, c’est une question de vision.

Source : https://www.revuegestion.ca/
Tags:

About CEUCM