Finance : le stage le mieux payé se trouve à Londres en banque d’investissement

Londre

En Europe, un stagiaire en banque d’investissement gagne deux fois plus à Londres qu’à Paris. La différence entre la finance et la Tech est de 82 %, en faveur de la City.

A la City, on n’attire pas les stagiaires avec du vinaigre à 500 euros. Selon le site le salaire médian (50% gagnent plus et 50% moins) annuel d’un stagiaire en banque d’investissement à Londres s’élève à 41.865 livres sterling (50.140 euros environ) contre 19.382 livres (23.200 euros) à Paris, soit deux fois plus. De quoi largement compenser le coût de la vie à Londres qui est 22% plus élevé que dans la capitale française, relève le site.

Par ailleurs, les largesses des banques d’investissement londoniennes sont plus importantes que celles des sociétés de conseil et même que celles de la Tech. « Au Royaume-Uni, un stagiaire en banque d’investissement gagne 61% de plus que dans le conseil et 82% de plus que dans une entreprise de Tech », détaille Emolument.com, qui a recueilli ces données auprès de 1.793 stagiaires. En France, les inégalités sont en revanche moins importantes avec une différence de salaire de l’ordre de 13% avec les sociétés d’audit et de conseil.

 2016707_finance-le-stage-le-mieux-paye-se-trouve-a-londres-en-banque-dinvestissement-web-0211156280049

20% de plus que le salaire médian des Londoniens

Etre stagiaire à la City est une situation d’autant plus confortable que la rémunération est même de 20% supérieure au salaire médian de tous les Londoniens, souligne Business Insider . A l’inverse, les stagiaires parisiens touchent environ le salaire médian de la capitale française, qui est de 25.711 euros en 2012 selon l’Insee .

« Au-delà de l’avantage financier évident à effectuer un stage en banque d’investissement, il s’agit d’une opportunité fantastique pour semer quelques graines afin de se constituer un réseau professionnel qui peut potentiellement mener à une offre d’emploi. En outre, cela est aussi une chance pour prendre du recul et voir si le job est aussi attractif de l’intérieur qu’il n’en a l’air de l’extérieur, et peut-être l’écarter de son plan de carrière », commente Alice Leguay, co-fondatrice de Emolument.com.

Source : http://www.lesechos.fr

About CEUCM

No Comments

Start the ball rolling by posting a comment on this article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>